Pourquoi faut-il calculer la déperdition thermique d’une maison ?

Le calcul de déperdition consiste à définir la température extérieure minimale moyenne durant les périodes les plus froides du cycle, et de faire un bilan sur le nombre de kW qui se dissipe du bâtiment par conductivité et par ventilation. En d’autres termes, elle représente l’abondance de l’échange thermique entre votre maison et l’extérieur.

Les travaux d’isolation thermique d’une maison font partie des travaux obligatoires à faire avant de vous y installer. En effet, isoler les murs, la toiture et les murs extérieurs empêche plus de 50% des pertes de chaleur. Cependant, les prix de ces travaux peuvent s’avérer extrêmement coûteux, c’est pourquoi, il est préférable de se tourner vers un calcul de déperdition afin de déterminer au mieux la technique d’isolation adaptée à votre domicile. Si le calcul des déperditions thermiques vous intéresse, suivez-nous, cet article est fait pour vous !

Pourquoi faire un calcul de déperdition ?

Dans le cas où vous avez envie de mettre un chauffage dans votre maison, il est obligatoire de suivre une certaine démarche afin d’éviter de le faire d’une manière hasardeuse. Effectivement, il est primordial de respecter certaines normes de sécurité afin d’éviter la présence de conséquences non voulues sur le logement et ses habitants, et ce, en cas de défaut au niveau du chauffage. Ceci résulte du fait que ce type de dispositif, tel que le chauffage, utilise des sources d’énergies assez dangereuses, en plus de la production du feu et de la chaleur. Autre que la sécurité, la consommation d’un système de chauffage peut s’avérer extrêmement coûteuse, il faudrait donc y faire attention.

C’est pourquoi, un calcul de déperdition de chaleur s’avère obligatoire avant toute installation de chauffage, et ce, dans le but de prendre en compte plusieurs éléments qui vous permettront d’évaluer vos besoins thermiques. Un calcul de déperdition de chaleur met à votre disposition la quantité exacte de chaleur égarée par votre maison à travers ses différentes surfaces, donc, vous serez apte à déterminer les besoins thermiques de votre maison. En effet, cela vous permettra d’estimer la puissance du chauffage et l’énergie obligatoire pour faire chauffer le logement, mais également de définir les points faibles de l’isolation de votre maison. Dans le cas où vous n’avez encore aucune isolation installée, le calcul de déperdition vous guide dans le choix de votre isolant et de son épaisseur. En effet, en déterminant les surfaces ayant une plus grande perte thermique, vous pourrez ainsi leur accorder une plus grande attention lors de la mise en place de votre isolation.

Découvrons les critères d’un calcul de déperdition !

Afin de faire le calcul de déperdition de votre maison, vous devez prendre en compte plusieurs critères. Avant le commencement de votre calcul de déperdition, vous devrez primordialement connaître la superficie, la nature de la surface et l’exposition de tous les éléments de votre maison, tels que la toiture, les murs, le sol, les fenêtres et les balcons. Vous devrez également prendre en compte l’altitude, la température moyenne, l’humidité et le rayonnement du soleil. En ce qui concerne le renouvellement de l’air, qu’il soit mécanique ou naturel, il a aussi un très grand effet sur la déperdition de la maison. C’est également le cas pour l’éclairage, le nombre d’habitants, la superficie de la maison, le nombre de pièces, les appareils électroménagers, etc.

Comment calculer la déperdition thermique d’une maison ?

De nos jours, afin de calculer la déperdition thermique de votre maison, vous avez à votre disposition plusieurs manières pour y procéder. Cependant, la plus sûre est celle du coefficient Ubat, cette dernière décrit la perte de chaleur moyenne d’une maison. Dans ce cas, nous savons que la déperdition est égale à : déperditions = Dp x (19 – T ext base). Vous devez donc en premier lieu calculer la valeur de Dp qui est le coefficient de déperditions du bâtiment (W/K). Dp = Ubat x Sdép + R x Vh. Découvrons leurs représentations ci-dessous :

  • Ubat : la déperdition thermique totale moyenne d’un bâtiment ;
  • Sdép : somme des surfaces des parois [m²] ;
  • Vh : volume habitable de la zone traitée [m³] ;
  • R : coefficient fonction du type de ventilation.