Comment construire une maison en terre crue ?

La maison en terre crue est un type de maison qui n’est pas uniquement réalisé avec de la terre comme on peut le penser. C’est souvent à partir d’un mélange contenant de l’argile, du sable, du limon et bien d’autres composants qui participent à sa conception.

De nos jours, de plus en plus de personnes s’intéressent à construire leurs maisons en terre crue. Cette méthode de construction est de plus en plus utilisée, car elle est considérée comme plus rapide à mettre en œuvre. Toutefois, les professionnels du domaine ne sont pas très nombreux. Mais comment construire une maison en terre crue ? Poursuivez votre lecture pour la savoir.

Pour quelle raison construire sa maison en terre crue ?

Construire de sa maison en terre crue à la place du béton semble être une idée assez originale ! En effet, un grand nombre de maisons faites en terre crue font partie du patrimoine français. Celles-ci existent d’ailleurs dans la plupart des départements du pays.

Il est bien connu que la terre représente un matériau de construction assez écologique. Utiliser de la terre pour construire une maison à la place d’autres matériaux comme le béton est bien, car :

  • La terre représente un matériau disponible en abondance ;
  • Il s’agit d’un matériau qui ne nécessite pas d’être importé, car il est disponible localement. Comme ça, vous faites des économies concernant le transport ;
  • Il peut être associé avec d’autres matériaux comme le bois ou la paille ;
  • La terre crue est recyclable. Au moment où une maison tombe, elle redevient de la terre et ne pollue en aucun cas l’environnement ;
  • La chaleur dans une maison faite en terre crue est restituée de manière différée, ainsi, en été, la fraîcheur est conservée pendant la journée et la chaleur se diffuse durant la nuit.

La terre présente énormément d’avantages si vous l’utilisez comme matériau de construction. En plus de réguler la chaleur, elle le fait aussi pour l’humidité. L’ensemble des molécules d’eau sont stockées et restituées quand l’air est sec, ce qui procure aux occupants un bon confort.

Les murs d’une maison en terre crue sont généralement épais, ce qui vous assure une excellente isolation phonique. En plus de tous ces avantages, vous devez savoir que ce type de maison est très résistant au feu et est assez esthétique.

Quelles sont les différentes techniques pour construire sa maison en terre crue ?

On parle de terre crue pour faire référence à un matériau de construction qui n’a pas subit de transformation chimique et qui n’a pas été cuit, contrairement à la terre cuite qui passe par un processus de cuisson.

En rapport avec la technique de construction choisie, il est possible de mélanger la terre à d’autres matériaux tels que le sable, l’argile, la paille, etc. Il y a plusieurs techniques qui vous permettent de construire une maison en terre crue. On vous les cite ci-dessous.

Le pisé

Cette technique représente un mélange de différents matériaux qui sont : la terre, l’argile et le sable. Ce mélange se monte par un processus de tassement à l’intérieur d’un coffrage. Par contre, il est important de disposer d’une avancée de toiture et d’un soubassement.

Le torchis

C’est un mélange de paille et de terre argileuse qu’on retrouve le plus souvent utilisé dans les maisons à colombages.

Les briques d’adobe ou de terre crue

Avant, elles étaient construites à la main, mais de nos jours, elles sont faites d’une manière plus industrielle. On les utilise, car elles sont esthétiques et elles ajoutent de l’inertie.

La bauge

C’est une technique qui sert à empiler l’une sur l’autre des boules d’argile.

Cependant, vous pouvez avoir recours à la terre crue afin de faire la réalisation du sol en utilisant soit des dalles compactées, coulées ou étalées, soit avec un système de remplissage qui peut se présenter en torchis léger ou lourd.